Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wakeupterre

Wakeupterre

Écologie, environnement, politique, psychologie, croyances, relations humaines, spiritualité... Un changement de société commence par se changer soi-même !


Pierre Rahbi : La sobriété heureuse

Publié par Aurélie Loultcheva sur 20 Décembre 2016, 22:38pm

Catégories : #Auteurs, #Ecologie

 

 

Je me suis dernièrement intéressée à Pierre Rahbi. Et je dois dire que, de vidéos en vidéos, son discours m'a paru de plus en plus touchant et son message de plus en plus puissant. Spécialiste de ce qu'il appelle, l'agro-écologie, il nous invite à penser le monde autrement en consommant et en vivant autrement, plus en harmonie avec la nature.

 

Une enfance entre l'Islam et le Christianisme

 

Pierre Rahbi est né en Algérie en 1938 de parents algériens.  A l'âge de 16 ans, il est adopté par une famille française et chrétienne, il se convertit alors au christianisme. Ce qui fait la personnalité de Pierre Rahbi, c'est ce clivage entre ces deux religions, entre ces deux cultures, dans lesquelles il a grandit.

 

Très tôt, il a cette envie de retour à la terre, de repenser la nature et l'agriculture. Il est notamment le fondateur du mouvement "Colibri" et est l'auteur de plusieurs ouvrages dont la "sobriété heureuse".

 

Vivre simplement

Il est l'une de ces nombreuses personnes qui osent penser à un autre modèle de société. Certaines personnalités comme Philippe Landeux ou Francis Cousin proposent un autre modèle politico-économique, Pierre Rahbi, lui, propose plutôt un autre modèle de consommation, un autre modèle écologique et un rapprochement, qu'il juge vital, à la nature.

 

Pour Pierre Rahbi, le partage et l'amour de toute chose est primordial. Pour lui, nul doute que pour être heureux : il faut vivre simplement. Il dénonce de manière claire le système actuel qu'il décrit comme consumériste et mortuaire. Pourquoi avoir besoin de deux frigos, de deux télévisions, de deux voitures ? Pour lui, nous ne possédons pas les biens, c'est eux qui nous possèdent et nous sommes malheureusement dans une logique d'accumulation, de toujours plus, et c'est une entrave à l'émancipation et au bonheur de l'être humain. Il nous explique comment cette façon de penser nous empêche d'être satisfaits, pour lui, nous ne le serons jamais. Ce système dans lequel nous vivons est donc un leurre total.

 

Son retour à la terre lui a beaucoup apporté. Travailler la terre, lui donner de l'amour pour qu'elle produise pour nous, le fascine. La terre vit et nous apporte tout ce dont nous avons besoin. Pour lui, nous fonctionnons complètement à l'envers et nous détruisons, à cause de ça, tout notre écosystème au nom du profit. Il nous explique comment la terre est dotée d'un système microbiologique qui travaille pour nous. En mettant des engrais et des produits chimiques dans la terre, nous tuons petit à petit ces micro-organismes. Cela a pour conséquence que la terre produit moins et qu'elle produit de la nourriture malade, celle que nous consommons.

 

L'argent ne fait pas le bonheur, il démontre comment beaucoup de milliardaires sont malheureux. La surabondance, pour lui, rend malheureux ! Un seule chose ne s'achète pas : le bonheur. On est soi disant les pays les plus développés au monde mais on est aussi, par ailleurs, les pays qui consomment le plus d'anxiolytiques. Pour lui, ce n'est pas un hasard et ça va de pair avec la façon dont nous vivons, dont nous voyons la vie. La vie n'est pas faite pour accumuler, pour vouloir toujours plus d'objets, toujours plus d'argents, toujours plus de tout.

 

La vie est faite pour être heureux et si nous ne le sommes pas avec ce modèle de société, c'est qu'il faut en changer. Personne ne se pose réellement les vraies questions essentielles aujourd'hui : qu'est-ce que vivre ? Comment être heureux ? Que faisons-nous sur la terre et dans quel but ? Alors certes, beaucoup de coachs en développement personnel ou de psychologues ont tenté de répondre à cette question, mais s'ils ne remettent pas fondamentalement en cause le système dans lequel nous vivons, alors les réponses données ne peuvent qu'être obsolètes.

 

Un retour à l'âge de pierre ?

 

Pour lui, la réponse est NON ! Cet argument de retour à l'âge de pierre est très souvent utilisé par ceux qui défendent le système et ne veulent pas le voir changer. C'est plutôt, pour lui, l'argument de ceux qui n'en ont plus. Pierre Rahbi n'a rien contre la technologie ou les avancées technologiques si cela est réellement un facteur de progrès humain. Mais, comme beaucoup d'autres, il se rend bien compte que ce n'est pas le cas et que la technologie ne sert pas l'intérêt humain mais, comme pour tout le reste, l'intérêt financier.

 

Il ne prêche pas non plus un confort minimal, au final, chacun sa notion du confort. Ce qu''il nous apprend et ce à quoi il appelle, c'est à la modération. Rien ne sert de consommer et d'acheter au delà de ses besoins. Pour lui, il faut d'abord penser en terme de besoin avant de penser en terme d'envies ou même de lubies. Aie-je besoin de deux télévisions ? Aie-je besoin de plusieurs voitures ? Aie-je besoin de plusieurs ordinateurs ? Si la réponse est non, alors remarquons que notre mode de vie est totalement dépourvu de sens.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents