Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wakeupterre

Wakeupterre

Écologie, environnement, politique, psychologie, croyances, relations humaines, spiritualité... Un changement de société commence par se changer soi-même !


La propagation de l'idéologie

Publié par Aurélie Loultcheva sur 29 Octobre 2016, 20:43pm

Catégories : #Dénonciation, #Psychologie

 Lors du précédent article, nous avons parlé de l'idéologie en générale : comment se forme une idéologie ? Les outils et les moyens dont fait preuve une bonne idéologie, etc.

 

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la propagation de l'idéologie. Quels sont les moyens et les actions utilisés par l'idéologie pour convaincre et "rallier à ses rangs" ?

 

Comment se propage l'idéologie ?

 

Les idéologies ne se transmettent plus comme à l'époque des sociétés de pensée; les technologies et médias en bouleversent les modes de propagation. Intellectuels et médias ont pour point commun de dépendre de l’attention du cerveau d’autrui et d’expliquer le monde, voire de le juger. Qu’elle s’exprime sous forme d’un in quarto ou d’un bref slogan, l’idéologie ce sont des propositions, explications et prescriptions relatives au monde tel qu’il est et tel qu’il devrait être. Cela sert à :

 

  • Expliquer, à dire qui sont les bons et les méchants. Il est bien connu qu’il y a une idéologie quand les réponses précèdent les questions. Actuellement, on le voit dans les médias, la Russie est diabolisée, l'Etat Islamique pareil, les réfugiés aussi. Le but ici n'est pas de dire qui a raison ou non mais de dresser un simple état de fait. Il est clair que les méchants sont clairement identifiés dans les médias.

 

  • Se donner un projet et un critère de jugement en particulier politique.

 

  • Croire ensemble et en bloc. Une idéologie se partage et constitue une petite armée d’idées qui vont ensemble pour former un corpus ou un système. Actuellement, on a par exemple l'Union Européenne ou l'OTAN.

 

  • Diriger son action pour changer le monde ou pour l’empêcher de changer si votre idéologie vous dit qu’il est bien comme il est. Exemple, le régime de Staline faisait croire à ses concitoyens que son régime était parfait, de même que Kim-Jong Un fait croire à son peuple que le régime nord-coréen est le meilleur régime possible. A tel point que les citoyens coréens sont réellement convaincus et louent un culte sans précédent à leur leader. De même encore qu'aujourd'hui, nous ne remettons plus en cause l'idéologie capitaliste qui pour nous, est vouée à perdurer dans le temps et à ne jamais s'effondrer.

 

  • Défendre des intérêts en vous faisant gagner des partisans ou en culpabilisant ou divisant vos adversaires. Exemple : la guerre froide, la guerre contre l'Irak ou contre l'Etat Islamique. Nous voulons tous, et toujours, défendre nos intérêts quel qu'en soit le prix. Et pour défendre ses intérêts, l'idéologie sait comment s'y prendre : attaque, guerre, propagande poussée (et subtile !), etc.

 

  • Dire qui sont vos ennemis et quelles idéologies vous devez combattre. Exemple : aujourd’hui l’idéologie a combattre est l’idéologie islamique, l’idéologie révolutionnaire, conspirationniste et complotiste, jugées dangereuses par le système. Aujourd'hui, beaucoup pensent qu'une guerre civile en France est inévitable. Que les élites françaises pourront encore régner longtemps si le peuple est divisé. Diviser pour régner, on connait le dicton ! Alors quoi de mieux que de trouver un ennemi commun pour diviser les français ? Il semblerait que cet ennemi tout trouvé soit, pour le moment, l'Islam (même si l'on prétend se battre contre l'intégrisme, les attaques contre le port du voile, les boucheries Halal, les réfugiés ou encore le burkini sont communes). Et cet ennemi est plus ou moins accepté, puisque la plupart des gens, et ça les arrange bien, ne font aucune distinction entre musulmans et extrémistes. Pour tenir, l'idéologie a sans cesse besoin de s'appuyer sur un ennemi commun. Pour Hitler, l'ennemi commun était les juifs, pour l'Amérique c'était l'URSS, pour les communistes, c'est les capitalistes, pour les capitalistes, c'est les communistes, pour les Républicains, c'est le PS, pour le FN c'est les Républicains, le PS et les étrangers, etc.

 

L’idéologie ne consiste pas seulement en une série d’affirmations, elle fournit des réponses à des questions futures. L’idéologie influence et prolonge la puissance. Il semble logique de croire qu’en politique étrangère, plus les populations ou les gouvernements acceptent les valeurs que vous incarnez, plus ils partagent vos analyses et vos croyances. Plus ils adhèrent aux buts que vous proclamez, plus cela sert vos intérêts.

 

 

 

Le XXè siècle a été celui des guerres conduites au nom d'idéologies mortes. Restent à inventer les institutions qui feront vivre la liberté

Commenter cet article

home decorating southwest style | mission del rey southwest 06/11/2016 18:58

This blog is vary interesting .....

Aurélie 08/11/2016 16:46

Thank you. I try to inform people.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents